La Promesse

La Promesse

 Une jeune fille âgée de 17ans tournait en rond dans sa chambre depuis bien longtemps déjà. Elle était assez grande, avec de longs cheveux châtains bouclés et de magnifiques yeux marron chocolat. Cela faisait déjà deux semaines qu’ils ne s’adressaient plus la parole, deux semaines qu’elle devenait folle, deux semaines qu’il avait disparu pour une raison inconnue sauf pour eux deux.

« Lola ! S’il te plait arrête de tourner en rond tu me donnes le tournis ! »

« Mais bord*l ! J’en ai marre, j’en peux plus. Pourquoi?!? Hein ?!? Pourquoi maintenant !!! Même pas un coup de fil, pas un texto! Non, rien ! J’en ai ras le bol moi ! » Râla Lola tout en continuant de tourner en rond.

« Bon Lola ! Tu t’assoies et tu te calmes ! » Un jeune homme à la chevelure noir corbeau venait tout juste de faire son entrée dans la chambre et vint s’asseoir sur le lit. « Ensuite, si tu nous expliquais un peu plus la situation… On est perdus nous ! »

Lola s’arrêta doucement de marcher en rond, et alla s’installer au bord de son lit, elle se recroquevilla sur elle-même, puis releva la tête doucement.

« Je… je peux pas Benjamin.» répondit-elle d’une voix calme.

« Tu peux pas, ou tu veux pas ?!? »

Lola enfouit sa tête dans ses genoux entourés de ses bras, ces deux amis étaient assis sur le lit ; tous deux se regardaient inquiets pour Lola, d’habitude ça ne se passe pas comme ça. D’habitude ils ne se disputent pas, ou du moins pas pour aussi longtemps, d’habitude ils sont inséparables…

Un son… Où plutôt une douce mélodie de piano se fit entendre provenant d’un autre endroit. La tête de Lola se releva doucement, puis son corps tout entier. Elle poussa la porte doucement quand ses amis, anxieux, se levaient du lit. Alors qu’ils marchaient dans le couloir, le son leur devenait de plus en plus familier.

Ils arrivèrent devant une porte blanche, Lola l’ouvrit. La fenêtre était ouverte, les rideaux volaient ainsi que des pétales de rose dans toute la pièce comme des oiseaux en liberté. Le son continuait toujours, Lola s’approchât doucement de la chaine Hi-Fi, et vit un IPod branché, « son » IPod avec un papier. Sur le papier était inscrit :

« Je t’attends»

Et la chanson continuait sur ces mots :

« And if you have a minute why don't we go
Talk about it somewhere only we know?
This could be the end of everything
So why don't we go
Somewhere only we know ?
Somewhere only we know ? »*

 En temps normal Lola aurait sauté par la fenêtre pour aller « le » rejoindre, mais seulement, cette fois elle restait debout, immobile, à regarder ce bout de papier, les roses qui volaient au rythme de la musique qui redémarrait doucement. Cette musique l’immobilisait, elle lui rappelait le tout premier rendez-vous qu’ils avaient passé ensemble. Ce premier rendez-vous où tout était devenu évident à ses yeux. D’un coup elle se retourna et partit en courant de la pièce tout en criant :

« Ne m’attendez pas pour dîner, J’serai pas là ! »

« OK ! » Répondirent ses deux amis en cœur.

« Ha, celle la alors, on ne la changera pas ! » Exprima Benjamin.

Lola, elle, courait le plus vite possible, le revoir lui donnait la force de continuer. Ses longs cheveux sautaient au vent, des larmes de joie commençaient à couler le long de ses joues, ainsi qu’un sourire qui se formait progressivement le long de sa course.

Ca y’est. Lola s’arrêta doucement devant une grille qui s’ouvrait dans un parc, un grincement se fit entendre lorsqu’elle ouvrit la grille et une petite brise passa juste au niveau de ses genoux, qui la fit frissonner un peu. Il faisait noir, et le parc était éclairé un minimum, mais cela ne l’empêcha pas de continuer son chemin. De jour, cet endroit est juste un parc, avec des enfants qui jouent de tous les côtés, ils aiment souvent venir ici pour se reposer. Mais le soir, celui-ci devient un tout autre endroit. C’est pour cela qu’ils l’aiment bien ce parc, traverser ce parc seuls la nuit pour aller se retrouver, est comme une promesse pour eux ; la promesse de ne pas avoir peur de toujours se retrouver où qu’ils soient.

Elle arriva tout au fond du parc, derrière des buissons, une autre grille plus petite se trouvait face à elle. Encore une fois elle l’ouvrit, un petit grincement si fit entendre, comme quoi elle ne devait pas être souvent ouverte ! Elle commença alors son chemin à travers quelques autres buissons, puis sur un petit sentier de terre pour arriver ensuite sur le haut d’une colline. Il l’attendait.

Un jeune garçon à la chevelure flamboyante, vêtu d’un jean noir et d’un T-shirt simplement rouge se tenait droit debout en haut de la colline à regarder en face de lui, perdu dans ses pensées. Lola s’approcha de lui, et se mit à ses côtés. Leurs mains se trouvèrent et s’entremêlèrent d’un mouvement doux et sincère. Ils étaient maintenant deux, perdus dans leurs pensées à regarder au loin dans un silence lourd mais apaisant à la fois. Comme à chaque fois qu’ils se retrouvaient là, il y avait une petite mélodie derrière eux. À la fin de celle ci, il se retourna pour lui faire face, et à son tour Lola se tourna vers lui. Ils plongèrent leurs regards dans l’autre. Mais tous deux étaient désolés, et étaient contents de s’être enfin retrouvés. Il s’approcha doucement de Lola, prit son visage dans ses mains, et toujours en la regardant dans les yeux l’embrassa d’un baiser doux et pur.

Après ce baiser, tout en la prenant dans ses bras, il lui murmura un « Je t’aime » et celle-ci lui répondit tout simplement : « Moi aussi »

Ils étaient seuls à connaître la cause de cette disparition soudaine, mais ils n’en n’avaient rien à faire… Ils s’étaient retrouvés, et c’était ça le plus important eux. 

 

*Chason: Somewhere Only We Know- Keane

Creative Commons License
La Promesse by Chloé is licensed under a Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivs 3.0 France License.

Commentaires (1)

1. Mum, Marie-Laure 27/03/2014

Ne perds jamais le plaisir d'écrire, Chloé.
J'espère que tu trouveras toujours autant de plaisir à écrire que nous en avons à te lire.

Emporte toujours un crayon et un petit carnet dans tes affaires de voyages. Ainsi, tu ne perdras jamais les phrases ou notes qui pourraient t'inspirer plus tard, et te permettre de continuer d'écrire des nouvelles. Tu pourras y noter des émotions, des croquis, des scènes, des rencontres ...

Je suis, et reste fière de te voir évoluer dans ce besoin de créativité que tu ressens.

Affectueusement,
Mum

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 31/05/2013

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site